Histoire de marionnettes sous l'emprise d'un homme amer d'avoir raté son rêve de devenir une star. // A puppet story under the grip of a bitter man who missed his dream of becoming a star. JF&G's Adventures:, Je Vois La Vie Comme Ci, The Musicals Instrumental Themes, www.jfgcompany.com, Lovaganza 2015, Lovaganza 2020, The Lovaganza Convoy, The Lovaganza Foundation, www.lovaganza.com, The Markare Company, LLC, 4 Stars Group, Momentum Records, Momentum E. Productions: www.mep.world, THE JF&G COMPANY, JF&G, JF&G RECORDS, JF&G Pictures LLC, J.F. Gagnon, Jean-François Gagnon, Geneviève Cloutier Gagnon, Fer Rouge Creative Company, Helian Way Films, MARKARE, Karine Lamarre, Karine Fortin, Karine L Fortin, Mark-Erik Fortin, Marc-Éric Fortin, Mathieu Carignan, Matt Carignan, Marie-Ève Malherbe, Marie Malherbe, Louise Larente, Maurice Lalonde, SURVEILLÉS PAR:, AMF: Autorité des marchés financiers, Securities and Exchange Commission (AMF-USA), Sûreté du Québec, SPVM, www.Lovaganza-Scandal.com, AUTRES CIES:, Oneland, One-land, Oneland World, Sunshine Way Management, Safe Passage Entertainment, Road One Entertainment, Jean-Francois Gagnon - "JF", Genevieve Gagnon - "G"

JF est le maître de cette fraude depuis 2008.. Cocaïne, maltraitance et mentorats pour mieux manipuler et soutirer de l’argent..

! Important: Dans ce témoignage, il s'agit de Karine Dépatie (1ère conjointe chronologique de Marc-Éric Fortin dans l'histoire) et non de Karine Lamarre (2e conjointe et actuellement mariée à ce dernier.) Certains éléments ont été retirés pour protéger victimes et enfants.

[DÉBUT DU TÉMOIGNAGE TRONQUÉ]

JF et Geneviève ont commencé à préparer leurs plans à Knowlton autour de 2008. Ils ont manipulé Marc et Karine parce que JF a essayé d'avoir une carrière dans la musique, mais l'a ruinée avec la cocaïne.

Ils sont des manipulateurs qui ont même commencé un mentorat pour encore mieux contrôler les gens, afin d'obtenir leur argent. JF et Geneviève ne s'occupaient pas de leurs enfants. Marc-Éric et karine ont continué, mais si vous consultez des psychologues, leurs conclusions diront qu'ils ont été brainwashés.

JF a brainwashé Geneviève aussi. C'était son idée à lui au départ pour avoir la carrière qu'il n'a jamais réussit à avoir et pour ne pas avoir à retravailler chez Bell. Il est le maître de cette fraude. Geneviève, amoureuse de lui, est tombée dans son piège et est devenue comme lui.

Marc-Éric et Karine n'ont pas mangé à leur faim et pensaient aider le monde entier en cherchant de l'argent pour les projets de JF Gagnon.

Marc-Éric et Karine ont souffert comme tout le monde. Marc a essayé de se retirer plusieurs fois et JF l'a manipulé en lui donnant un pourcentage, parce qu'avant il n'avait rien. Il devait travailler et investir, en même temps que de trouver des investisseurs.

Ne blâmez pas les innocents. JF est un humain horrible. Les enfants ont besoin de leur mère. Il n'a fait que du mal à sa famille et amis uniquement pour le bien de sa propre célébrité.

J'étais là, Geneviève était dégoûtée. J'ai eu mal pour Marc plusieurs fois de voir à quel point JF le traitait comme un épais.

[FIN DU TÉMOIGNAGE TRONQUÉ]

– Victime anonyme du groupe de Lovaganza - One-Land - JF&G.

[COMMENTAIRE SUR CE TÉMOIGNAGE]
«
Bien que nous devons faire la lumière sur ces propos, j'ai personnellement été témoin directement et indirectement des grandes frustrations de Marc-Éric Fortin à l'endroit de Jean-François Gagnon, à plusieurs reprises, lorsque j'ai travaillé à temps plein, de bonne foi et sans savoir que c'était une fraude à l'époque, pour les projets de JF&G, Lovaganza et One-Land.

Il était souvent en colère de constater (le mot est faible.) qu'il devait se taper tout le travail de collectes de fonds et de voir Jean-François et Geneviève Cloutier Gagnon en profiter et faire la grosse vie, aux travers de voyages et événements pompeux à travers le monde pour essayer de se bâtir (faussement) une crédibilité d'artistes couronnés de succès. (ONU, Cannes, etc..)

Avec le recul, cela impressionnait beaucoup les gens aux travers des médias sociaux et aidait grandement à rendre l'histoire crédible auprès des investisseurs. Marc était frustré de les voir dans ces périples majestueux, alors que lui, devait rester au Québec à patauger pour leurs comptes et avoir une vie qu'il qualifiait de minable comparativement à eux. Pourtant, il vivait bien grâcement, dans un univers de maisons et voitures luxueuses, avec domestiques! (notre article à ce sujet)

En près de 12 ans à les observer de près comme de loin, beaucoup trop d'information touchent la cible directement sur des faits vérifiés ou que j'ai vécus, pour douter de ce témoignage concernant : les problèmes de drogues et d'alcoolisme de JF qui étaient un secret de Polichinelle à Boucherville à la fins des années '90, de manipulation malsaines à tous niveaux, de mentorat tant douteux que mystérieux, de recherche insatiable de vedettariat, et finalement, de la chute de sa carrière musicale pourtant prometteuse. Choses dont j'ai aussi été témoin.

Ce nouveau témoignage est très pertinent, car il donne enfin des réponses logiques et qui font beaucoup de sens sur l'origine (auteurs) et sur les motivations (mobile) de ce crime financier qui a eu des conséquences désastreuse sur énormément de gens.

Après toutes ces années d'enquêtes, on voit et comprend la façon dont JF s'est protégé en faisant faire le travail difficile et dangereux légalement par les autres (Marc, Karine, Mathieu, et autres nombreux disciples), pour se concentrer sur ses plaisirs artistiques et voyager à travers le monde, dans les plus beaux et dispendieux hôtels de la planète, avec des délégations de domestiques et les conjoint(e)s de ceux-ci, aux frais des investisseurs qui ne pouvait pas voir et comprendre l'image (big picture) dans son ensemble.

Il se protégeait de façon légale avec des entreprises (LLC au Delaware, USA), bien distinctes de celles de Marc (incorporées au Canada), afin de couper au maximum les liens et segmenter les poursuites éventuelles. En ajoutant l'aspect corporatif "canado-américain", cela complexifiait de beaucoup les enquêtes et processus judiciaires. (notre article à ce sujet)

Même dans les bureaux, beaucoup d'énergie était appliquée pour faire distinguer clairement et régulièrement les deux clans. Les "Financiers" d'un côté (MarKare) et les "Créatifs artistiques" de l'autre (JF&G). Marc récoltait l'argent au nom de One-Land et JF recevait l'argent de Marc sous Fer Rouge LLC et aux travers de diverses compagnies écrans aux architectures complexes. (Détails en pdf)

C'était brillant d'un côté stratégique pour un criminel, mais exécrable sur le côté humain. Surtout quand on exploite justement le côté humain, d'une couverture d'innocence et presqu'intouchable d'un projet de fondation pour sauver les enfants du monde, avec photos de visite à l'ONU pour maquiller et crédibiliser leurs démarches.

Je me souviens aussi que JF&G avaient tenté de me vendre une entreprise en 2008-2009 que Geneviève avait créé : "Une doudoux pour la vie". Ils demeuraient encore à Knowlton dans les cantons-de-l'Est à cette époque et disaient vouloir vendre le concept pour se concentrer sur un plus gros projet international, qui deviendra par la suite "Lovaganza". C'était encore une fois lié à des promesses de bons soins auprès des enfants. Par chance, je n'avais jamais donné suite à cette offre dont le concept n'était pas suffisamment convainquant. Ils ont visiblement appris et amélioré leur concept par la suite, puisque je me suis malheureusement fait prendre dans cette fraude de JF&G.

Ce que je trouve important également dans ces informations, c'est qu'elles entérinent ce qu'on essaie de faire comprendre aux nombreuses personnes qui nous contactent à leur sujet en n'étant pas certains s'ils devraient investir là-dedans. Comme s'il n'y avait pas assez d'informations et de preuves dans les médias, sur notre site, ainsi que celui de l'AMF que ces projets et personnes-là ne sont pas fiables, mais plutôt suffisamment dangereuses pour penser y investir ne serait-ce que 5¢.

Il est stupéfiant de les voir se pavaner sur les réseaux sociaux en relayant des paroles, pensées et citations philosophiques sur le bonheur et la vie, alors qu'en réalité, ils sont tout le contraire de ce qu'ils prétendent, comme le prouve encore ce genre de témoignage qui n'en est qu'un parmi des centaines.

Ils ne respectent absolument aucune loi et se fichent éperdument de leurs procès, qui glissent sur eux comme l'eau sur le dos d'un canard. En cour, ils vont même jusqu'à mentionner qu'ils ont des choses plus importantes à faire que de s'occuper de leur procès. Faut le faire !
(voir procès verbal - Point #83

Il faut être solidement endoctriné pour ne pas se dire à un moment donné ; "Ok, on a fait des erreurs, qu'est-ce qu'on peut faire pour redresser les choses et agir légalement afin de respecter et protéger les personnes qui ont investi en nous et nos projets." Visiblement, leur désir d'être bons citoyens, corporatif ou humain, ne fait aucunement parti de leur aspirations.

Non seulement aucune démarche ou paroles n'a été faite de leur part en plus de 6 ans de sagas judiciaires pour démontrer qu'ils veulent agir de façon responsable, légale et professionnelle, mais ils en ajoutent encore davantage pour creuser leur culpabilité en riant au visage du monde légal de la finance et en se sauvant un peu partout, autour du globe pour se cacher des institutions et de leurs responsabilités. Ils s'amusent à se la jouer à la "Thelma et Louise" et à la "Catch me if you can".
(notre article à ce sujet)

Dans leur esprit de continuer leur fraude sans égards et sans conscience de la réalité dans laquelle ils sont, sans conscience des drames humains qu'ils causent aux gens, en plus des dommages collatéraux, ils profitent malheureusement de la lenteur du système et de la pandémie pour continuer à œuvrer en toute connaissance de cause, et même si des peines de prison leur pendent au bout du nez depuis des années. Ils nous indiquent clairement qu'ils ont besoin que quelqu'un les arrêtes, car tous leurs faits et gestes indiquent qu'ils ne s'arrêteront jamais, peu importe les conséquences légales et morales.
(voir procès verbal - Point #76)

Au final, malgré toute la situation, ils continuent quand même aujourd'hui à solliciter des gens à investir dans leur éléphant blanc. Certaines personnes préfèrent croire leurs sornettes et que notre site serait une espèce de vendetta personnelle alors que nous tentons uniquement d'informer les gens de faire attention à eux, car ils ne reverront jamais leur argent. C'est assez stupéfiant de voir qu'ils sont encore libres d'agir, après autant d'années et autant de méfaits connus aux yeux de toute autorité confondue et c'est pour ça que nous existons, car les autorités manquent de moyens et de sonnettes d'alarme pour informer et protéger le grand public convenablement.

Le plus grand rêve de lovaganza-scandal.com et du regroupement est d'éventuellement fermer son propre site ! Car cela voudra dire que nous n'auront plus à avoir ce mandat moral de vouloir compléter les efforts des autorités et des médias pour informer adéquatement le grand public qui continue depuis trop d'années à tomber dans leurs pièges et fausses représentations. (Fausse représentations - PDF - Isabelle Ducas - LaPresse)

Ce qu'il faut bien comprendre, c'est que les gens du groupe Lovaganza et de JF&G, sont beaucoup plus puissants que les autorités, avec leur indifférence, leur maîtrise de la manipulation et leurs brigades d'avocats subventionnés par le fruit de leurs activités criminelles, qu'une simple mention à leur sujet, perdue et diluée dans le site de l'AMF ou d'un article de presse, pour réussir à freiner ce cancer social-économique qui sévit dans notre société, aux yeux et sus de tous depuis plus d'une décennie.

Malheureusement, les autorités judiciaires et de l'AMF sont menottés par des lois désuettes, les contraintes d'horaires du monde judiciaire et par le manque d'effectifs qui les empêchent d'agir adéquatement et rapidement. Ils sont malheureusement mal outillés en ce moment, pour faire face à ce genre de fraude dans ce nouveau monde effréné, où le web domine la vie des gens. Honnêtement, mis-à-part les spécialistes de la finances, qui consulte vraiment le site de l'AMF dans la vie?, si ce n'est que des victimes qui auront compris trop tard qu'ils ont subie une fraude. Nous croyons qu'il est impératif que les autorités investissent davantage dans la prévention, dans un effort beaucoup plus médiatique, et surtout, là où les gens et les criminels se retrouvent ; c'est-à-dire sur facebook et à l'intérieur du far-west d'un web qui facilite et contribue grandement à l'essor de la fraude depuis les dernières années.

Le système regarde donc ces criminels continuer leurs méfaits en toute connaissance de cause et sachant que d'autres victimes en paient le prix encore tous les jours en cette date d'aujourd'hui. Rappelons que l'AMF a émis son premier avertissement en 2014, il y a 7 ans et ils opèrent toujours. Ils se font voler les économies de toute une vie, ils se font voler le travail de toute une vie, ils se font donc voler toute leur vie.

Nous sommes loin d'un vol de dépanneur à 100$ et pour lequel les criminels se retrouvent pourtant, en 2 temps 3 mouvements, sous les verrous. On parle bien d'une fraude, à ce jour, de plus de 12 millions, (8,5M en 2019) et ce montant est très conservateur et naturellement sous-estimé, puisque que ces criminels ne nous envoient évidemment pas de bilans pour nous informer des mises à jour de leurs livres comptables!

Nous croyons qu'il est plus que grand temps que cette saga connaisse enfin sont dénouement pour que la société puisse enfin s'en assainir et que l'ensemble des victimes puissent elles aussi enfin, tourner la page de ce qui les a détruit financièrement dans un premier temps et humainement dans un deuxième.

Vous savez, lovaganza-scandal a investi beaucoup d'années et pris beaucoup de risques pour tenter de bien informer et de protéger le public. Ce fût une réussite, en collaboration avec le B.U.C.C, car bien du monde se sont retenus d'investir dans cette affaire-là, suite à la consultation de notre site et de nos interventions bénévoles sur leurs craintes, désespoirs, doutes et pertes de leurs moyens face à cette situation désastreuse.

Nous invitons maintenant, plus que jamais, les victimes, et même ceux qui ont réussit à éviter leurs pièges, à se manifester sur nos sites et médias sociaux, pour nous envoyer vos messages de solidarités et contribuer à ce que ce cauchemar inutile et dangereux cesse d'opérer.

Manifestez-vous confidentiellement par ici: lovaganza-scandal.com/contact  | ou commentez publiquement sur notre page facebook

»

___________________
JEAN-FRANÇOIS SIMARD
Ex-employé et investisseur fraudé de One-Land (Lovaganza). Initiateur du recours collectif et administrateur du site et médias sociaux de Lovaganza-scandal.com.